Wilhelm Frick

Naissance : 23/01/2019 – Décès : 16/10/1946

Nationalité : Allemagne

Profession

Inconnue.

Infractions et Crimes

Complot, crimes contre la paix, crimes de guerre et crimes contre l'humanité.

Mode Opératoire

Après avoir obtenu son doctorat de droit à l'Université de Heidelberg en 1901, il devient avocat pour la préfecture de police de Munich en montant progressivement les échelons. En 1923 il devient chef de la police de Munich. Il avait rencontré Hitler en 1919. Grâce à son poste dans la police, il avait favorisé le parti nazi et n'entravant pas ses actions. Il fait parti des conjurés du putsch de Munich, en tentant d'y rallier la police, et il écopera de 15 mois de prison et de sa radiation de la police après l'échec du Putsch. En 1924 il fut élu au Reichstag. En 1928 il est nommé chef du groupement parlementaire du parti nazi, et en 1930, avant même qu'Hitler arrive au pouvoir, il sera le premier élu nazi, en tant que Ministre de l'Intérieur et de l'éducation de le région de Thuringe. En 1933 il fut nommé Ministre de l'Intérieur de l'Allemagne nazie. S'il joue un rôle majeur dans les lois antisémites de Nuremberg (et notamment dans l'organisation) il perd rapidement de son influence avec l'entrée en guerre de l'Allemagne. En 1943 il doit laisser son poste et il est nommé protecteur de la Bohème-Moravie. A la fin de la guerre il fut jugé à Nuremberg pour complot, crime contre la paix, crime de guerre et crime contre l'humanité.

Victimes

En tant qu'accusé au procès Nuremberg, ce sont l'ensemble des crimes du nazisme qui lui sont reprochés, la préparation de la guerre, la déportation et l'extermination des juifs (plus de 6 millions de morts), et les crimes sur les populations civiles et militaires des pays occupés.

Peine

Il est reconnu coupable et condamné à mort par pendaison, peine exécutée le 16 octobre 1946.