Surender Koli

Naissance : 30/11/1969

Nationalité : Inde

Profession

Cuisinier de Mohinder Singh Pandher.

Infractions et Crimes

Enlèvement, viol et assassinat.

Mode Opératoire

Il attirait les enfants chez lui en leur promettant des bonbons et des jouets. Quant aux femmes, elles étaient attirées par une offre d'emploi, comme celui de secrétaire proposé à une des victimes, Payal Lal. Une fois dans ses filets, il battait les victimes et les violait pour briser leur résistance, puis les confiait à son patron, Mohinder Singh Pandher, qui assouvissait ses désirs sexuels. Ensuite Surender Koli découpait les victimes en trois parties, à la scie à métaux, puis faisait cuire leur chair et la consommait. Concernant les restes. Les têtes, les os étaient placés dans des sacs en plastique et jetés à l’égout ou enterrés dans un jardin proche de la villa de Mohinder Singh Pandher. Après avoir identifié l'endroit où sont enterrés les corps, des pelleteuses exhument des dizaines de robes, de sacs, de babioles d’enfants, de sandales et les cadavres des victimes auxquels manquent systématiquement le torse et les genoux. On retrouvera par la suite 3 kilos de chair humaine dans les congélateurs et des restes humains déjà cuisinés dans des plats mis au four.

Victimes

Il est accusé d’avoir assassiné et violé 17 enfants et 5 femmes de la région de Noida, près de New Delhi.

Peine

Surender Koli a été jugé coupable le 12 février 2009 pour l’assassinat le 8 février 2005, de Rimpa Haldar, 14 ans. Condamné à la peine de mort le lendemain. Le 4 mai 2010, Surender Koli a été reconnu coupable de l’assassinat de Arti Prasad, le 25 Octobre 2006, et condamné à mort huit jours plus tard, pour la deuxième fois. Le 27 Septembre 2010, il est reconnu coupable de l’assassinat, le 10 avril 2006, de Rachna Lal, 9 ans. Il est condamné à mort pour la troisième fois. Enfin, le 22 Décembre 2010, il est reconnu coupable de l'assassinat en Juin 2006 de Deepali Sarkar, 12 ans, et condamné à la peine de mort une quatrième fois. Le 15 Février 2011, la Cour suprême a confirmé la condamnation à mort de Surender Koli.