Ratko Mladić

Naissance : 12/03/1942

Nationalité : Etat indépendant de Croatie

Profession

Commandant en chef de l'armée de la République serbe de Bosnie.

Infractions et Crimes

Il est accusé de complicité de génocide, de crimes contre l'humanité et crime de guerre par le Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie

Mode Opératoire

Après avoir eu son diplôme d'officier en 1965 et s'être inscrit au parti communiste, Ratko Mladić intègre l'Armée populaire yougoslave. Il y fait carrière et devient lieutenant-colonel en 1980 et colonel en 1986. En juin 1991, après la déclaration d'indépendance de la Slovénie puis de la Croatie, l'Armée populaire yougoslave attaque la Croatie. Mladić est alors nommé à Knin commandant du neuvième corps de l'Armée populaire yougoslave. Il est promu l'année suivante général de division. En mai 1992 il devient commandant de l'Armée de la République serbe de Bosnie-Herzégovine tout juste créée. C'est dans cette fonction de commandant qu'il est tenu pour responsable des massacres sur les populations civiles en Croatie et Bosnie. L'exemple le plus connu est le massacre de Srebrenica en 1995, ou plus de 8 000 bosniaques musulmans sont tués sous ordres notamment de Mladić ou bien le long siège de Sarajevo où périrent plus de 10 000 civils sous les bombardements ou par les tirs de l'armée de Mladić. Mais il est responsable également des sévices et exactions de ses troupes dans de nombreuses localités croates et bosniaques. Il est enfin accusé d'avoir pris en otage de soldats de l'ONU en 1995. En 1995, le Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie annonçait que Ratko Mladić était recherché pour génocide, persécutions, extermination, meurtres, déportation, attaques contre des civils et prise d'otages. Celui prenait alors la fuite et décidait de se cacher en Serbie avec l'aide des polices locales qui le protégeaient et l'admiraient. Il est finalement arrêté par la police serbe le 26 mai 2011 à Lazarevo en Serbie, alors que l'UE avait fait de son arrestation une condition obligatoire à l'entrée de la Serbie dans l'UE. Cinq jours plus tard, alors que des milliers de serbes ultranationalistes protestaient contre son arrestation, Mladić était transféré à La Haye pour y être jugé.

Victimes

C'est principalement ses responsabilités dans le massacre de Srebrenica en juillet 1995 (8 000 morts) et dans le siège de Sarajevo entre 1992 et 1995 (une dizaine de milliers de civils tués).

Peine

Procès en cours.

Références

Liens: Documentaire de France 3 sur la guerre de Bosnie http://www.youtube.com/watch?v=tu6EqOPJuqo Documentaire de France 5 sur le massacre de Srebrenica http://www.youtube.com/watch?v=kEDXeWgB0S8&feature=related Archives de l'Ina sur Srebrenica http://www.ina.fr/recherche/recherche/search/Srebrenica