L'éventreur de Lisbonne

Naissance :

Nationalité :

Profession

Inconnue.

Infractions et Crimes

Meurtres

Mode Opératoire

Trois femmes furent retrouvées mortes entre juillet 1992 et mars 1993 dans des conditions similaires. La première, Maria Valentina, 22 ans, fut retrouvée le 31 juillet 1992, derrière un hangar, dans une pinède près de la Odivelas. Poignardée, étranglée, on l'avait éviscérée en lui enlevant des parties du cœur, du foie, de l'intestin et du vagin. La seconde, Maria Fernanda, 24 ans, fut retrouvée le 2 janvier 1993, également derrière un hangar. Elle présentait les mêmes sévices. De plus ses seins avaient été découpés. La troisième, Mary John, 27 ans, fut retrouvée le 15 mars 1993, à quelques centaines de mètres du lieu on l'on avait découvert la première victime. Elle présentait également le même mode opératoire, y compris le découpage des seins, avec cette fois beaucoup plus d'organes enlevés, comme les poumons. Toutes trois étaient des jeunes filles, prostituées et toxicomanes. Il faut noter que Maria Valentia et Mary John étaient partenaires. Il fut aussi remarqué qu'elle portaient toutes trois le même nom. Ainsi il fut admis que les victimes n'avaient aucun lien avec l'assassin. Le médecin légiste, Sombreireiro Joseph, confia qu'il n'avait jamais vu autant de cruauté en 30 ans de carrière. Il existe deux forts soupçons sur deux autres victimes en 1990, toutes deux prostituées, présentant un mode opératoire similaire à celui le l'éventreur de Lisbonne. De même, des rapprochements ont été faits avec des crimes similaires aux Pays-Bas, en République tchèque, au Danemark et en Belgique, avec l'hypothèse d'une mobilité de l'assassin. Enfin une piste fut suivie avec le rapprochement de meurtres de prostituées éventrés dans la ville de New Bedford (USA), où vit une importante communauté portugaise. Des suspects furent arrêtés, mais relâchés, faute de preuves.

Victimes

Trois femmes. Peut être deux supplémentaires, voire une dizaine.

Peine

L'éventreur de Lisbonne ne fut jamais retrouvé.