La fabricante de savon de Correggi

Leonarda Cianciulli

Naissance : 13/12/2018 – Décès : 15/10/1970

Nationalité : Italie

Profession

Elle tenait une petite boutique de vêtements et de meubles.

Infractions et Crimes

Assassinats - Vols

Mode Opératoire

Elle dit avoir eu une apparition de la vierge Marie lui demandant de faire des sacrifices humains pour que la vie de son fils ainé soit sauve. Elle assassina trois femmes, elle fit croire à sa première victime, âgée de 70 ans qu’elle lui avait trouvé un époux dans une autre ville et elle promit aux deux suivantes des emplois dans d’autres villes. Pour chaque meurtre elle découpait les corps et utilisait la chair humaine pour faire des savons et des desserts qu’elle offrait à ses voisins et connaissances.

Victimes

Trois femmes.

Peine

La belle sœur de la dernière victime attira l’attention de la police sur Leonarda Cianciulli, elle fut donc arrêtée et jugée puis finalement condamnée à 30 ans de prison, le tribunal ayant reconnu une altération partielle de ses facultés mentales. Elle mourut à 77 ans d’une apoplexie cérébrale à l’hôpital psychiatrique.

Références

Livre : Les mémoires de Leonarda Cianciulli «  Confessions d’une âme aigrie ». « Sangue, garofano e cannella » (« sang, clous de girofle et cannelle ») est un roman inspiré de cette affaire et écrit par Giovani Buzi et Cinzia Pierangelini paru en 2011. Film / Documentaire : « Gran Bollito » (1977) est un film réalisé par Mauro Bolognini et inspiré de cette série de crimes. « La saponificatrice, vita di Leonarda Cianciulli » (2008) est un documentaire d’Alessandro Quadretti retraçant la vie de cette tueuse en série.