L’étrangleur de la place Rilington

John Reginald Halliday Christie

Naissance : 22/05/2019 – Décès : 05/07/1953

Nationalité : Angleterre

Profession

Agent de police, puis agent de poste et secrétaire au British Road Transport Services.

Infractions et Crimes

Vols - Agressions sexuelles - Meurtres - Viols - Nécrophilie

Mode Opératoire

Il empoisonnait ses victimes avec son « gaz spécial », contenant du monoxyde de carbone, qui provoquait un évanouissement, puis les étranglait et pratiquait des actes de nécrophilie la plupart de ses victimes. Les deux premières victimes ont été enterrées dans le jardin de son immeuble. Les meurtres ont été commis entre 1940 et 1950. - Victimes : 6, dont sa femme.

Victimes

6, dont sa femme. Il est également soupçonné d’avoir tué la femme et la fille d’un de ses voisins, Evans, condamné à mort puis grâcié à titre posthume pour ces meurtres.

Peine

Condamné à la peine de mort, il fut pendu en 1953, à la prison de Petonville. Ni la culpabilité d'Evans pour le meurtre de sa femme et de sa fille ne pouvaient être prouvées, pas plus que celle de Christie, l'affaire suscita une forte indignation, et contribua à la suspension de la peine de mort en Grande-Bretagne en 1965.

Références

Films : - « L'Etrangleur de la place Rillington (10 Rillington Place) », de Richard Fleischer (1970). Une reconstitution de l'exécution de Christie à Petonville est visible au dans la Chambre des Horreurs du musée Madame Tussaud à Londres.