Docteur Henry Howard Holmes

Herman Webster Mudgett

Naissance : 16/12/2018 – Décès : 16/12/2018

Nationalité : Etats-Unis

Profession

Pharmacien.

Infractions et Crimes

Meurtres.

Mode Opératoire

Holmes captura et tua probablement une centaine de clients à son hôtel de Chicago, qu'il avait ouvert à l'occasion de l'Exposition universelle de 1893. Holmes acheta un terrain à Chicago, où il y construit un immense édifice de trois étages que les gens du voisinage qualifieront de "château". Cet édifice ouvrit comme hôtel pour l’exposition universelle de 1893, avec une partie de la structure utilisée à des fins commerciales. Le rez-de-chaussée du Château comprenait la pharmacie relocalisée de Holmes et une variété de magasins, alors que les deux étages du dessus comprenaient le bureau de Holmes ainsi que plus de 100 chambres sans fenêtres avec des portes s’ouvrant sur des murs de briques, des couloirs avec des angles étranges, des escaliers menant nulle part, des portes s’ouvrant seulement de l’extérieur ainsi qu’une foule de constructions étranges et labyrinthique. Holmes changea de constructeur à plusieurs reprises afin qu’il soit le seul à comprendre pleinement la disposition de la maison, et ainsi affaiblir les chances d’être rapporté à la police. Après la fin de construction de l’hôtel, Holmes choisissait ses victimes, principalement des femmes, parmi ses employés. Plusieurs d’entre eux avaient d’ailleurs été obligés de sortir leurs polices d’assurance-vie pour lesquels Holmes allait payer la prime et ainsi devenir le bénéficiaire. Ses victimes incluaient aussi des amies de cœur ainsi que des touristes qui venaient trouver refuge dans l’hôtel. Ils les torturaient, puis les tuaient. Certaines des victimes étaient enfermées dans des chambres insonorisées munies de lignes de gaz qui le laissait les asphyxier à n’importe quel moment. D’autres victimes étaient embarrées dans un énorme coffre-fort insonorisé près de son bureau où elles étaient laissées pour suffoquer. Les corps des victimes étaient jetés par une chute secrète vers le sous-sol où certains étaient méticuleusement disséqués, la peau arrachée, puis transformés en modèles de squelette pour ensuite être vendus à des écoles de médecine. Holmes faisait aussi la crémation de certains corps, ou les plaçaient à des endroits servant à produire le cuir pour destruction. Holmes avait également deux fournaises géantes ainsi que des bacs remplis d’acide, des bouteilles de différents poisons, et même un appareil de torture servant à étirer le corps humain. Via les connexions qu’ils s’étaient faits durant ses études en médecine, il vendait les squelettes et organes avec peu de difficultés.

Victimes

Entre 27 et 100, 200 supposées.

Peine

Condamné à la peine de mort et exécuté par pendaison en 1896.

Références

Bibliographie : - best-seller « The Devil in the White City », qui juxtapose les évènements de l'Exposition universelle de 1893 avec l'histoire de Holmes. - un livre intitulé « The strange case of Dr H.H. Holmes », qui contient « Holmes' Own Story » (la propre histoire de Holmes) et « The Holmes-Pitezel Case » (l'affaire Holmes-Pitezel). - biographie de sa vie de Harold Schechter intitulée « Pervers: L'histoire vraie définitive de H.H. Holmes, dont les crimes grotesques ont bouleversé le tournant du siècle de Chicago ». Films : En 2004, le cinéaste John Borowski réalisa le premier film documentaire centré sur la vie entière du Docteur torture, intitulé « H. H. Holmes: America's first serial killer »