Hans Frank

Naissance : 21/03/2019 – Décès : 16/10/1946

Nationalité : Allemagne

Profession

Docteur en droit. Gouverneur général des Provinces polonaises occupées.

Infractions et Crimes

Crime de guerre et crime contre l'humanité.

Mode Opératoire

D'abord militant dans le groupement d'extrême droite antisémite « la Société Thulé »; Hans Frank adhère au parti nazi en 1923 et fait partie de la tentative de putsch de Münich. Titulaire d'un doctorat en droit il se spécialise dans l'aide juridique aux nazis ainsi que dans la recherche généalogique (pour certifier les lignées aryennes). En 1933, il devient Ministre de Justice en Bavière, et l'année suivante il est fait président de l'Académie de droit allemand, poste qu'il occupera jusqu'en 1941, en s'affairant à remodeler le droit allemand avec les préceptes nazis En 1939 il est nommé gouverneur général des Provinces polonaises occupées. Dans ce contexte Hans Frank va poursuivre plusieurs tâches « d'assainissement » dans ce territoire qui doit devenir après la guerre une terre de colonisation pour les allemands. Il supprime alors toutes résistances locales et élimine les élites polonaises (plusieurs milliers de morts). Il met en place également une politique antisémite forte en étudiant une solution locale à la question juive. En effet, au million de juifs polonais présents dans le Gouvernement Général s'ajoutent plus de 600 000 juifs d'Allemagne qu'Himmler fait émigrer. Après plusieurs expérimentation (dont la construction du Ghetto de Varsovie) les premiers gazages sont effectués en Pologne. Quatre camps de concentration verront le jour en Pologne (Majdanek, Treblinka, Sobibor et Belzec). Enfin il pratique un pillage économique systématique du pays. Surnommé le « Bourreau de la Pologne », il perd pourtant du crédit auprès d'Hitler au milieu de la guerre (notamment à cause de son conflit avec Himmler). Il est arrêté par les alliés en 1945 et il tente de se suicider. Il est porté devant le tribunal de Nuremberg, accusé de crime de guerre et de crime contre l'humanité.

Victimes

En tant que gouverneur général des Provinces polonaises occupées, Frank a fait exécuter des milliers d'opposants et membres de l'élite polonaise. Il est également un des responsables de l'élimination des juifs polonais (plus de 90 % des 1 400 000 juifs polonais présents dans le territoire contrôlé par Frank).

Peine

Il plaidera coupable et sera condamné à mort par pendaison, sentence exécuté le 16 octobre 1946.