Le tueur de la Voulzie

Eugène Weidmann

Naissance : 05/02/1908 – Décès : 17/06/1939

Nationalité : France

Profession

Sans profession.

Infractions et Crimes

Assassinats

Mode Opératoire

Lui et ses complices, Roger Million, Jean Blanc et Colette Tricot décident d’enlever des personnes aisées pour leur soutirer leurs biens. Pour ce faire, Weidmann se fait engager comme interprète à l’Exposition Universelle. C’est là qu’il repère ses proies avant de les ramener dans la villa que les comparses louent. Finalement, Eugène Weidmann et Roger Million tueront leurs otages. Faits commis entre le 21 juillet 1937 et le 27 novembre 1937.

Victimes

6

Peine

Le 31 mars 1939, la Cour d’assises de Seine-et-Oise a acquitté Colette Tricot, condamné Jean Blanc à 20 mois d’emprisonnement et condamné les 2 assassins à la peine capitale. Roger Million verra sa peine transformée, par le Président de la République Albert Lebrun, en réclusion criminelle à perpétuité le 16 juin 1939 ; Eugène Weidmann sera exécuté le 17 juin 1939. Les débordements qui auront lieu conduiront à l’interdiction des exécutions capitales en public dès le 24 juin 1939.

Références

Livres : Georges Oubert, Max Roussel, La monstrueuse affaire Weidmann, Paris, Denoël, 1939, 186 p. Stéphane Pizella, Weidmann, le tueur ! Ses crimes, sa vie, ses "amis", Un reportage hallucinant de Stéphane Pizella, Paris, La Technique du livre, 1939, 62 p. Marcel Sicot, Servitude et grandeur policières, Productions de Paris, 1959, chap. VIII (« Quarante ans à la sureté »). C.-A. Dupin, Weidmann, le tueur, Paris, Éditions du Chardon, 1954, 191 p. Renée Jardin Birnie, Le cahier rouge d'Eugène Weidmann, Gallimard, collection « L'air du temps » (n°226), 1968, 256 p. Roger Colombani, L'affaire Weidmann : la sanglante dérive d'un dandy allemand au temps du Front populaire, Paris, Albin Michel, 1989, 320 p. Alphonse Boudard, Les Grands Criminels, Le Pré aux Clercs, 1989, chap. III (« Weidmann ou en attendant Adolphe »). Philippe Randa, L'affaire Weidmann, Paris, Fleuve noir, collection « Crime story », 1992, 271 p. Michel Ferracci-Porri, Beaux Ténèbres - La Pulsion du Mal d'Eugène Weidmann412 pages, Normant Editions 2008.