Ernst Kaltenbrunner

Naissance : 04/10/1903 – Décès : 16/10/1946

Nationalité : Autriche

Profession

Avocat autrichien, chef des SS autrichiens puis chef du RSHA et du SD en 1943 (services de sécurités, qui contrôlent par exemple la Gestapo).

Infractions et Crimes

Accusé au procès de Nuremberg de crimes de guerre et crimes contre l'humanité. Il fait parti du processus antisémite qui conduit à la mort plus de 6 millions de juifs. Les crimes des Einsatzgruppen à l'Est (plus de 600 000 juifs assassinés) sont directement sous sa responsabilité.

Mode Opératoire

Étudiant en droit (il s'inscrit au barreau de Linz en 1928) il milite dans le Mouvement indépendant de la Libre Autriche avant de s'inscrire au Parti Nazi autrichien en 1932 puis dans l'organisation SS autrichienne secrète en 1933. Il tiens une place importante dans le processus de rattachement de l'Autriche à l'Allemagne (Anschluss). D'abord arrête pour ses activités nazies (il est notamment un conseiller juridique important des chefs de la SS autrichienne) il est interné plusieurs mois dans un camp de nazis autrichiens en 1934. Malgré sa non participation au putsch manqué de juillet 1934 il est de nouveau arrête en 1935, radié du barreau. C'est à cette période qu'il devient chez des SS autrichiens. Il collabore ensuite activement dans la cabinet de (cf Fiche) en tant que secrétaire d'État à la sécurité (1938) Suite à l’Anschluss il est nommé par Himmler chef de la SS de la partie autrichienne du Reich et il devient membre du Reichstag. Il devient chef de la SD (service de sécurité) et de la RSHA (police de sécurité), en 1943, après l'assassinat de Heydrich. Les exactions des Einsatzgruppen (groupes SS opérant derrière les lignes pour supprimer les indésirables, notamment les juifs) à l'est sont donc sous sa responsabilité. A la fin de la guerre il se réfugie dans la forteresse des alpes (près de Altaussee), où il sera capturé en mai 45. Il est présenté à Nuremberg, accusé pour crimes de guerre et crimes contre l'humanité?

Victimes

Ces accusations l'intègrent dans antisémitisme nazie, prélude des déportations de masses (6 millions de juifs, des centaines de milliers de tziganes...).

Peine

Ernst Kaltenbrunner niera tout, refusant même de reconnaître sa signature sur les documents officiels. Il est condamné à mort par pendaison et exécuté le 16n octobre 1946.