Le tueur au jeu de cartes

Alfredo Galan

Naissance :

Nationalité : Espagne

Profession

Caporal.

Infractions et Crimes

Assassinats et tentatives d’assassinats.

Mode Opératoire

Galan tuait au hasard dans les rues de Madrid entre le 24 janvier et le 18 mars 2003. Il s’était procuré une arme en Bosnie pour 400 dollars un Tokarev. Il tuait depuis sa voiture avec le simple port de lunette de soleil afin de ne pas être reconnu mais il prenait toujours soin de commettre ses crimes en l’absence de témoins. Le 28 janvier il a tué un gardien d’immeuble de 50 ans Francisco Ledesma d’une balle à bout portant alors que ce dernier était agenouillé. Le 5 février il a tué un employé âgé de 28 ans de l’aéroport de Barajas Juan Carlos Martin. Il tua en pleine rue un couple de roumains Geprge et Doania Magda. Alfredo Galan avait pour particularité de signer ses meurtres par des jeux de cartes déposés à côté de ses victimes. Il confia vouloir tuer sans raison particulière et qu’il voulait juste connaître en quoi consistait la sensation de tuer. IL voulait s’engager dans une course poursuite avec les autorités répressives mais lassé par leur prétendue inefficacité il ne continua pas ses crimes. Il se rendit lui-même aux autorités judicaires qui au départ étaient incrédules et le prenaient pour un illuminé mais face à la description précise de ses actes et au portrait robot dressé il fut retenu comme le coupable des crimes.

Victimes

9 victimes. Il en a tué 6 et tenté d’en tuer 3 autres.

Peine

142 ans d’emprisonnement en 2005 en première instance. La peine maximale en Espagne est de 30 ans de réclusion criminelle même si la condamnation peut être supérieure.