Le Vampire de Brooklyn, l'Ogre de Wysteria, le Gray Man

Albert Hamilton Fish

Naissance : 16/12/2018 – Décès : 16/01/1936

Nationalité : Etats-Unis

Profession

Prostitué, peintre en bâtiment.

Infractions et Crimes

Voyeurisme, sadisme, masochisme, flagellation active, bestialité, prostitution, auto-castration, coprophilie, coprophagie, cannibalisme, agressions sexuelles, pédophilie, enlèvements, meurtres.

Mode Opératoire

Sa technique est à peu près toujours la même. Il séduit les enfants en leur offrant des bonbons. Il se créait de fausses identités afin de ne pas attirer les soupçons. Il découvre ses victimes dans les petites annonces (par exemple, affaire Grace Budd), ou bien lors de vagabondages. Il les réduit à l'impuissance soit en les attachant, soit en les mutilant. Il pratique le viol accompagné souvent d'une sodomie explicant les déchirures anales sur les enfants, la torture et la molestation. Il tue toujours ses victimes. Il ne les bâillonne que lorsqu’il estime sa sécurité en jeu, préférant « de beaucoup les entendre hurler de douleur et de terreur ». Il choisit ses victimes de préférence parmi la population noire des ghettos, remarquant que les autorités ne s'inquiètent guère de la disparition d'enfants noirs (à son époque).

Victimes

Il en a avoué une centaine aux enquêteurs, 16 ont été prouvés. Le juge d'instruction chargé de son dossier considérait ce chiffre comme hautement probable. Son psychiatre pensait qu’il y avait plus de 400 victimes, ce qui ferait de Albert Fish le plus grand tueur en série de l’Histoire.

Peine

Peine de mort. Il a été exécuté sur la chaise électrique le 16 janvier 1936 et l'on a dû s'y reprendre à 2 fois du fait des courts-circuits occasionnés par les aiguilles qu'il avait lui-même plantées dans son corps

Références

Films : - "Serial Killers, les vrais Hannibal Lecters", octobre 2001 de Sean Buckley - "Albert Fish: In Sin He Found Salvation", 2007 (documentaire) de John Borowski - Pogo et ses amis, 2008, Court métrage québécois réalisé par François Guay Livres : - Stephen King: La Maison Noire - Harold Schechter : « Un esprit dérangé - l'affaire Albert Fish » - Colin Wilson & Patricia Pitman: « Encyclopédie du meurtre ». - Colin Wilson: « Écrit dans le sang » (1989)